HANDISERVICES-AUDE

HANDISERVICES-AUDE

SEXOTHERAPIE GENERALE

EN RAISON DE VOTRE HANDICAP, VOUS RENCONTREZ DES PROBLEMES SEXUELS, ET DES DIFFICULTES A VIVRE UNE SEXUALITE LIBRE ET EPANOUIE,  NOUS POUVONS VOUS AIDER.


VIE AFFECTIVE ET SEXUELLE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP MENTAL

 

assohandicap@live.fr

 

 

 

 

« Vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap mental »

 

Questionnaire anonyme à destination des bénévoles travaillant dans des structures d'hébergement pour personnes en situation de handicap mental

 

 

 

Questionnaire à renvoyer par mail : assohandicap@live.fr

 

ou par courrier à l�une des deux adresses suivantes :

 

Assohandicap 54, rue blanquerie, 11300 Limoux (Aude)

 

N'hésitez pas à diffuser largement ce questionnaire à tout éducateur de votre connaissance, travaillant dans un lieu d'hébergement pour personnes en situation de handicap mental, en France et en Suisse. D'avance merci !

 

 

Si vous répondez au questionnaire sur ordinateur, merci de souligner les cases correspondant à vos réponses.

 

Exemple :

 

Vous êtes :

 

Un homme

 Une femme

 

ou

 

Un homme

□ Une femme

 

Sauf indication contraire, il n'y a qu'une seule réponse possible par question.

 

 

 

En prenant le temps de répondre à ce questionnaire, vous contribuez à faire avancer la recherche sur le handicap mental. Merci à vous !

I) Données socio-démographiques

 

 

1. Veuillez s'il vous plaît indiquer votre âge : ____________________

 

2. Vous êtes :

 

 Un homme

Une femme

 

3. Veuillez s'il vous plaît indiquer le nom de la fonction que vous occupez actuellement :

 

__________________________________________

 

4. Veuillez s'il vous plaît indiquer votre / vos nationalité(s) :

 

__________________________________________

 

5. a) Quelle est votre religion ?

 

Catholicisme

 Islam

 Protestantisme

 Judaïsme

 Orthodoxie

 Autre

 Sans religion

 

5. b) Pratiquez-vous votre religion ?

 

 Oui, régulièrement

 Oui, occasionnellement (aux grandes fêtes religieuses)

 Non                                               

 

6. Vous êtes (plusieurs choix possibles) :

 

 Marié(e)

 En concubinage

 En couple non cohabitant

 Divorcé(e)

 Célibataire

 Veuf / veuve                                  

 

7.  Veuillez s'il vous plaît indiquer votre département (France) / canton (Suisse) de résidence :

 

________________________________________

 

 

8. Veuillez s'il vous plaît indiquer le département (France) / canton (Suisse) de votre lieu de travail :

 

________________________________________

 

 

 

 

 

II) L'institution et les résidents

 

 

13. Dans quel type d'institution spécialisée travaillez-vous ?

 

 Foyer d'hébergement pour personnes en situation de handicap mental léger ou moyen

 Foyer de vie pour personnes en situation de handicap mental sévère

 Foyer pour adolescents en situation de handicap mental léger ou moyen

 Foyer pour adolescents en situation de handicap mental sévère

 

14. Combien y a-t-il de résidents dans votre institution ? ____________________

 

15. a) S'agit-il d'un établissement mixte ?

 

 Oui

 Non

 

15. b) il s'agit d'un établissement mixte : Parmi les résidents de votre institution, combien sont des femmes ? _______________

 

16. a) Dans votre institution, quel est l'âge du résident le plus jeune ? ______________

16. b)  Dans votre institution, quel est l'âge du résident le plus âgé ? _____________

 

17. a) Combien y a-t-il de professionnels de l'action éducative dans votre institution ?

 

______________________

 

17. b) Parmi les professionnels de l'action éducative de votre institution, combien sont des femmes ?

 

______________________

 

18. En quelle année votre institution a-t-elle été fondée ? __________________

 

19. Cette institution a-t-elle été fondée par une association de parents de personnes en situation de handicap mental ?

 

 Oui

 Non

 

20. S'agit-il d'un établissement public ou privé ?

 

 Public

 Privé

 

21. S'agit-il d'une institution d'origine confessionnelle ?

 

 Oui              Si oui, merci d'indiquer de quelle religion : ____________________

 Non

 

22. Dans votre institution, les résidents disposent-ils d'une chambre individuelle ?

 

 Oui  Si oui, merci d'indiquer combien de résidents disposent d'une chambre individuelle : _______

 Non

 

23. a) Dans votre établissement, combien y a-t-il de couples de résidents constitués depuis au moins un an ? _________________________

 

23. b) Parmi ces couples, combien sont constitués de deux hommes ? _____________

 

23. c) Parmi ces couples, combien sont constitués de deux femmes ? ______________

 

24. Veuillez indiquer s'il vous plaît le nombre de résidents / résidentes de votre établissement ayant des relations avec une personne de même sexe, occasionnellement ou régulièrement :

 

 Hommes

. Femmes

 

25. Dans votre institution, y a-t-il des chambres pouvant accueillir des couples ?

 

 Oui  Si oui, merci d'indiquer combien de couples de résidents disposent d'une telle chambre : ____

 Non

 

 

 

26. a) Dans votre institution, les résidents sont-ils autorisés à recevoir des invités dans leur chambre ?

 

 Oui

 Non

 

 26. b) Dans votre institution, les résidents sont-ils autorisés à recevoir une personne de sexe opposé dans leur chambre ?

 

 Oui

 Non

 

27. a) Dans votre institution, les relations sexuelles entre résidents sont-elles autorisées ?

 

 Oui

 Non

 

27. b) Si vous avez répondu « non » à la question 27. a) : L'interdiction d'avoir des relations sexuelles est-elle spécifiée dans le règlement intérieur ?

                                                   

 Oui

 Non

 

27. c) Si vous avez répondu « non » à la question 27. a) : Vous est-il déjà arrivé de « fermer les yeux » et de permettre à deux résidents d'avoir des relations sexuelles malgré l'interdiction ?

 

Oui

 Non

 

 

III) Représentations de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap mental

 

 

28. a) Selon vous, pour les personnes non handicapées mentales, la sexualité est-elle un besoin (c'est-à-dire nécessaire à l'épanouissement personnel) ?

 

 Oui

 Non

 

28. b) Selon vous, pour les personnes handicapées mentales, la sexualité est-elle un besoin (c'est à dire nécessaire à l'épanouissement personnel) ?

 

 Oui

 Non

 

Affectivité

 

Par « désir d'affectivité », nous entendons le besoin de contacts physiques complices mais non spécifiquement sexuels. Exemples : se tenir par la main, par le bras, prendre quelqu'un dans ses bras etc.

 

29. a) Diriez-vous que les personnes en situation de handicap mental ont un désir d'affectivité :

 

 Plus fort que les non handicapés

 Identique à celui des non handicapés

 Plus faible que les non handicapés

 Inexistant

 

29. b) Selon vous, de manière générale, les femmes, handicapées ou non, ont un désir d'affectivité :

 

 Plus fort que ceux des hommes

 Identique à celui des hommes

 Plus faible que ceux des hommes

 

29. c) Selon vous, de manière générale, les femmes en situation de handicap mental ont un désir d'affectivité:

 

 Plus fort que celui des hommes en situation de handicap mental

 Identique à celui des hommes en situation de handicap mental

 Plus faible que celui des hommes en situation de handicap mental

 

29. d) D'après vous, de manière générale, les femmes en situation de handicap mental ont un désir d'affectivité :

 

 Plus fort que celui des femmes non handicapées mentales

 Identique à celui des femmes non handicapées mentales

 Plus faible que celui des femmes non handicapées mentales

 

29. e) D'après vous, de manière générale, les hommes en situation de handicap mental ont un désir d'affectivité :

 

 Plus fort que celui des hommes non handicapés mentaux

 Identique à celui des hommes non handicapés mentaux

 Plus faible que celui des hommes non handicapés mentaux

 

30. a) Pensez vous que, chez les femmes en situation de handicap mental, le désir d'affectivité prédomine sur le désir de sexualité ?

 

 Oui

 Non

 

30. b) Pensez vous que, chez les femmes en situation de handicap mental, le désir de sexualité prédomine sur le désir d'affectivité ?

 

 Oui

 Non

                                

 

30. c) Pensez-vous que, chez les hommes en situation de handicap mental, le désir d'affectivité prédomine sur le désir de sexualité ?

 

 Oui

 Non

 

30. d) Pensez vous que, chez les hommes en situation de handicap mental, le désir de sexualité prédomine sur le désir d'affectivité ?

 

 Oui

 Non

 

31. Pensez-vous que les personnes en situation de handicap mental puissent éprouver des sentiments amoureux ?

 

 Oui

 Non

 

Désir sexuel

 

32. a) Diriez-vous que les personnes en situation de handicap mental ont des désirs sexuels :

 

 Plus forts que les non handicapés

 Identiques à ceux des non handicapés

 Plus faibles que les non handicapés

 Inexistants

 

32. b) Selon vous, de manière générale, les femmes, handicapées ou non, ont des désirs sexuels :

 

 Plus forts que ceux des hommes

 Identiques à ceux des hommes

 Plus faibles que ceux des hommes

 

32. c) Selon vous, de manière générale, les femmes en situation de handicap mental ont des désirs sexuels :

 

 Plus forts que ceux des hommes en situation de handicap mental

 Identiques à ceux des hommes en situation de handicap mental

 Plus faibles que ceux des hommes en situation de handicap mental

 

32. d) D'après vous, de manière générale, les femmes en situation de handicap mental ont des désirs sexuels :

 

 Plus forts que ceux des femmes non handicapées mentales

 Identiques à ceux des femmes non handicapées mentales

 Plus faibles que ceux des femmes non handicapées mentales

 

32. e) D'après vous, de manière générale, les hommes en situation de handicap mental ont des désirs sexuels :

 

 Plus forts que ceux des hommes non handicapés mentaux

 Identiques à ceux des hommes non handicapés mentaux

 Plus faibles que ceux des hommes non handicapés mentaux

 

Sexualité / droit

 

33. a) Selon vous, l'accès à la sexualité doit-il être considéré comme un droit ?

 

 Oui, pour les handicapés comme pour les non handicapés

 Oui pour les non handicapés mais pas pour les handicapés

 Oui pour les handicapés mais pas pour les non handicapés

 Non, la sexualité ne doit être considérée comme un droit pour personne

 

 

33. b) Si vous avez répondu « oui » à la question 33. a) : Pensez-vous que ce droit soit respecté pour les personnes en situation de handicap mental dans les lieux de vie dans votre pays ?

 

 Oui

 Non

 Vous ne savez pas

 

 

Sexualité et relation de couple

 

34. Merci de cocher (X) les cases qui conviennent dans le tableau ci-dessous :

 

 

Êtes-vous personnellement favorable aux relations sexuelles entre personnes handicapées mentales dans le cadre d'une relation de couple stable ?

Les relations sexuelles entre personnes non handicapées mentales hors du cadre d'une relation de couple stable (aventures sans lendemain et / ou sans engagement affectif) vous paraissent-elles acceptables ?

Les relations sexuelles entre personnes handicapées mentales hors du cadre d'une relation de couple stable (aventures sans lendemain et / ou sans engagement affectif) vous paraissent-elles acceptables ?

De manière générale, les rapports sexuels consentis entre une personne handicapée mentale et une personne non handicapée mentale vous paraissent-ils acceptables ?

Oui

 

 

 

 

Non

 

 

 

 

 

 

Contraception

 

35. a) Selon vous, quel est le mode de contraception le plus adapté pour les femmes en situation de handicap mental ?

 

□ La pilule

□ La piqûre trimestrielle

□ L'implant sous-cutané

□ Le préservatif

□ La stérilisation

 

 

 

35. b) Selon vous, quel est le mode de contraception le plus adapté pour les hommes en situation de handicap mental

 

□ Le préservatif

□ La stérilisation

 

36. De manière générale, êtes-vous personnellement favorable à la stérilisation des personnes handicapées mentales ? (Veuillez cocher les cases qui conviennent dans le tableau ci-dessous) 

 

 

Oui

Non

Pour les femmes

 

 

Pour les hommes

 

 

 

37. a) Veuillez s'il vous plaît  indiquer le nombre de résidents (hommes) de votre établissement qui ont été stérilisés : _____________________________

 

37. b) Veuillez s'il vous plaît indiquer le nombre de résidentes (femmes) de votre établissement qui ont été stérilisées : ____________________________

 

38. Veuillez s'il vous plaît indiquer combien de résidentes de votre établissement ont déjà eu recours à l'avortement : _______________________

 

 

Rapports sexuels entre personnes de même sexe

 

 

39. a) Estimez-vous que par rapport aux femmes non handicapées, les relations sexuelles entre femmes en situation de handicap mental sont :

 

 Plus fréquentes

 Aussi fréquentes

 Moins fréquentes

 

39. b) Estimez-vous que par rapport aux hommes non handicapés, les relations sexuelles entre hommes en situation de handicap mental sont :

 

 Plus fréquentes

 Aussi fréquentes

 Moins fréquentes

 

Education sexuelle

 

40. Estimez-vous que l'éducation sexuelle soit nécessaire (Merci de cocher ce qui convient dans le tableau ci-dessous) :

 

 

Oui

Non

Pour les femmes non handicapées mentales ?

 

 

Pour les femmes handicapées mentales ?

 

 

Pour les hommes non handicapés mentaux ?

 

 

Pour les hommes handicapés mentaux ?

 

 

41. Dans l'institution dans laquelle vous travaillez, des cours d'éducation sexuelle sont-ils proposés aux résidents ?

 

□ Oui, à tous les résidents

□ Oui, aux résidents qui en expriment la demande ou qui paraissent en avoir besoin

□ Non

 

42. Veuillez s'il vous plaît indiquer combien de résidents de votre institution ont suivi des cours d'éducation sexuelle au cours des 12 derniers mois ? _____________________________________

 

43. De manière générale, les connaissances des personnes en situation de handicap mental en matière de sexualité et de contraception vous paraissent:

 

 Satisfaisantes

 Insuffisantes

 

Abus sexuels

 

 

44. a) D'après vous, en comparaison avec les femmes non handicapées, les femmes en situation de handicap mental sont-elles plus, moins ou aussi souvent victimes d'abus sexuels ?

 

 Plus souvent

 Moins souvent

 Aussi souvent

 Vous ne savez pas

 

44. b) D'après vous, en comparaison avec les hommes non handicapés, les hommes en situation de handicap mental sont-ils plus, moins ou aussi souvent victimes d'abus sexuels ?

 

 Plus souvent

 Moins souvent

 Aussi souvent

 Vous ne savez pas

 

45. a) A votre connaissance, combien de résidentes de votre établissement ont été victimes d'abus sexuels au cours de leur vie ?

_______________________

 

45. b) A votre connaissance, combien de résidents de votre établissement ont été victimes d'abus sexuels au cours de leur vie ?

_________________________

 

Prostitution

 

46. A votre connaissance, certains résidents de votre établissement fréquentent-ils des personnes prostituées ?

 

 Oui, un résident

 Oui, plusieurs résidents

 Non, aucun

 Vous ne savez pas

 

 

 

47. Dans votre établissement, les résidents sont-ils autorisés à recevoir une personne prostituée ?

 

 Oui

 Non

 

48. A votre connaissance, certains résidents de votre établissement reçoivent-ils des personnes prostituées dans leur chambre au foyer ?

 

 Oui

 Non

 

49. Un résident vous a-t-il déjà demandé à voir une personne prostituée ?

 

 Oui

 Non

 

50. Si vous avez répondu « oui » à la question 49 : Avez-vous aidé cette personne à entrer en contact avec une personne prostituée ?

 

□ Oui

□ Non

 

51. Si vous avez répondu « oui » à la question 49 : Avez-vous tenté de dissuader ce résident ?

 

 Oui

 Non

 

Assistance sexuelle

 

 

Les questions 52 à 61 s'adressent aux personnes travaillant en SUISSE.

Si vous travaillez en FRANCE, merci de passer directement à la question 62.

 

52. Les résidents de votre établissement sont-ils informés de l'existence de services d'assistance sexuelle à destination des personnes en situation de handicap ?

                                                                

 Oui

 Non

 

53. Vous est-il arrivé de proposer à un résident / une résidente de rencontrer un(e) assistant(e) sexuel(le) ?

 

 Oui

 Non

 

54. Des résidents de votre établissement ont-ils déjà fait eux-mêmes appel à un(e) assistant(e) sexuel(le) ?

 

 Oui, un résident

 Oui, plusieurs résidents

 Non

 

 

 

55. Avez-vous déjà fait appel à un(e) assistant(e) sexuel(le) pour un résident de votre établissement ?

 

 Oui, plusieurs fois

 Oui, une fois

 Non

 

56. Veuillez s'il vous plaît indiquer le nombre de résidents et le nombre de résidentes à avoir déjà recouru à des services d'assistance sexuelle :

 

. hommes

 femmes

 

57. Les résidents de votre établissement sont-ils autorisés à recevoir un(e) assistant(e) sexuel(e) dans leur chambre ?

 

 Oui

 Non

 

58. Si des résidents de votre établissement ont eu recours à un(e) assistant(e) sexuel(le), cela vous a-t-il semblé bénéfique pour eux ?

 

 Oui

 Non

 Aucun résident de mon établissement n'a eu recours à un(e) assistant(e) sexuel(le)

 

59. Êtes-vous personnellement favorable à l'assistance sexuelle pour les personnes en situation de handicap mental ?

 

 Oui

 Non

 Vous ne savez pas

 

60. Êtes-vous personnellement favorable à l'assistance sexuelle pour les personnes en situation de handicap physique ?

 

 Oui

 Non

□ Vous ne savez pas

 

61. En majorité, les parents des résidents de votre institution vous paraissent-ils plutôt favorables ou défavorables à l'assistance sexuelle ?

 

 Plutôt favorables

 Plutôt défavorables

 

Les questions 62 et 63 s'adressent uniquement aux personnes travaillant en FRANCE.

Si vous travaillez en SUISSE, merci de passer directement  à la question 64.

 

62. Seriez-vous favorable à la création de services d'assistance sexuelle à destination des personnes en situation de handicap mental en France ?

 

 Oui

 Non

 

63. Seriez-vous favorable à la création de services d'assistance sexuelle à destination des personnes en situation de handicap physique en France ?

 

 Oui

 Non

 

Parentalité

 

64. De manière générale, êtes-vous favorable à ce qu'un couple de personnes en situation de handicap mental puisse avoir un enfant ?

 

 Oui

 Non

 

65. Dans votre établissement, le fait, pour un résident, d'avoir un enfant, constituerait-il un motif de renvoi ?

 

 Oui

 Non

 

66. En majorité, les résidents de votre institution vous paraîtraient-ils capables d'élever un enfant ?

 

 Oui

 Non

 

 

 

Remarques : ______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________

 

                                                          

 

MERCI BEAUCOUP D'AVOIR PARTICIPE !


22/02/2013
0 Poster un commentaire

SEXOTHERAPIE GENERALE

 
 

 

 

Problème sexuel - résoudre seul un problème sexuel

 

 

PROBLÈME SEXUEL :

RÉSOUDRE SEUL UN PROBLÈME SEXUEL

Ce Programme interactif va vous aider à résoudre, en toute discrétion vos difficultés sexuelles, quelle que soit l'ancienneté du problème que vous rencontrez.

Votre Programme Personnel sera créé spécialement à votre intention : vous y accéderez à l'aide des codes confidentiels qui vous seront communiqués au moment de votre inscription.

Tout le Programme se déroule uniquement en ligne, c'est-à-dire en direct sur les serveurs internet de : sexotherapeute.onlc.fr, exactement comme ce que vous êtes en train de lire, actuellement.

Comment ça marche ?

Votre Questionnaire diagnostic, après avoir clairement défini vos difficultés sexuelles vous orientera sur une première série d'exercices de sexo rééducation comportementale que vous devrez réaliser, seul.

Lorsque vous aurez terminé cette première série, vous pourrez ensuite procéder à son compte rendu, ce qui réactualisera votre Programme Personnel et vous donnera accès à l'étape suivante, et ainsi de suite.

Pourquoi faire, SEUL ces exercices ?

Parce que, dans 98% des cas, les difficultés sexuelles ne dépendent pas de votre partenaire mais uniquement de vous-même : c'est donc à vous de résoudre personnellement ces difficultés.

Les problèmes sexuels sont, la plupart du temps la conséquence de mauvaises habitudes appelées aussi « mauvais conditionnements ».

Soit, ces problèmes ont toujours existé, soit ils sont apparus récemment, à moins qu'il ne s'agisse de difficultés qui se soient progressivement dégradées au point de devenir maintenant intolérables.

Les raisons

En fait, peu importent les raisons pour lesquelles vous rencontrez ces difficultés puisque vous allez « déconditionner » votre corps puis le « reconditionner », en suivant les différentes étapes qui vous seront clairement expliquées, tout au long de votre Programme Personnel.

Votre seule contrainte consistera à suivre sérieusement la progression de vos exercices.

L'intégration de votre sexo rééducation comportementale par votre corps se traduira automatiquement par un nouveau conditionnement : c'est ensuite votre corps qui appliquera progressivement d'une façon tout à fait naturelle ce nouveau comportement lors de vos futurs rapports sexuels.

Comment savoir ce qu'il faut faire ?

A partir du moment où votre Questionnaire initial aura déterminé, avec précision les difficultés que vous rencontrez et qu'il aura établi votre Programme Personnel, vous serez parfaitement capable de gérer votre propre évolution, en fonction des exercices qui vous seront proposés.

En Consultation, le rôle du thérapeute est de vous assister.

Avec notre Programme interactif, c'est l'Assistant virtuel de votre Programme Personnel qui vous guidera pas à pas :

  • c'est lui qui vous expliquera clairement les exercices de sexo rééducation que vous devrez effectuer et les objectifs que vous devrez atteindre ;
  • il vous donnera de précieux conseils pour votre progression et il commentera vos comptes-rendus, en les comparant à son importante base de données ;
  • il vous donnera un avis sur votre évolution et vous conseillera sur la suite de votre programme ;
  • il vérifiera que vous respectez bien les objectifs fixés, y compris en vous demandant éventuellement de reprendre certains exercices incomplets ou en vous proposant des exercices plus simples, afin de vous permettre de franchir une étape décisive ;

La validation de chaque série d'exercices vous permettra d'accéder à la phase suivante de votre Programme.

De plus, notre Assistance téléphonique ou par e-mail complètera, si besoin était, toutes ces informations ; pour toute question spécifique, vous aurez même la possibilité de dialoguer avec notre sexologue sur simple appel auprès de notre Assistance.

Et les rapports sexuels ?

Ils sont possibles mais ne présentent aucune obligation : vous pouvez parfaitement résoudre vos problèmes, sans avoir besoin de faire appel à votre partenaire.

Et le « côté psychologique » ?

Psychologues de formation, nous sommes bien placés pour vous répondre :

  • 70% des hommes rencontrent des problèmes d'éjaculation ;
  • 10 à 15% souffrent de troubles de l'érection.

A cela s'ajoutent les autres difficultés courantes (manque de désir, de plaisir ou de rapports sexuels)

Les problèmes sexuels sont donc extrêmement courants et ils ne doivent pas être considérés comme le signe de « troubles psychologiques » : votre corps a acquis de « mauvaises habitudes », il faut donc, très logiquement qu'il les perde !

C'est le principe même de la sexo rééducation comportementale et c'est aussi les raisons de son succès, chaque jour grandissant...

Pourquoi, un Programme interactif ?

Parce que chaque homme est différent et évolue nécessairement à son propre rythme. De ce fait, les exercices qui vous seront proposés seront toujours, bien entendu adaptés aux difficultés que vous rencontrez mais également aux progrès que vous aurez déjà constatés, en fonction des exercices réalisés.

Ce Programme est une façon simple et logique de réapprendre à votre corps à « fonctionner » d'une manière satisfaisante, exactement comme vous pourriez acquérir de nouvelles compétences dans tel domaine ou comme vous pourriez vous perfectionner dans tel autre...

La sexo rééducation comportementale est accessible à tous puisqu'elle utilise un langage simple et clair ; de plus, la version « en ligne » a été spécialement étudiée pour être utilisée par le plus grand nombre d'entre nous, à travers le monde.

La liberté, l'autonomie, l'anonymat, le gain de temps et d'argent, l'utilisation des dernières technologies et l'efficacité de ce concept innovant caractérisent notre Programme interactif de Sexo Rééducation Comportementale (SRC).

 

 

S'inscrire au Programme

 

  • Mon Programme Perso
  • Notre Sexologue
  • Consultations en Cabinet

Pour nous écrire...

Assistance en ligne

  • du lundi au vendredi 9h/11h - 15h/18h
  • 04.68.31.12.03

 

//static.onlc.eu/sexotherapeuteNDD//130373918397.jpg


12/08/2011
0 Poster un commentaire