HANDISERVICES-AUDE

HANDISERVICES-AUDE

TÉMOIGNAGE D'ALBERT AIDANT SEXUEL DANS L'AUDE CE NOM EST UN PSEUDO POUR LA DISCRÉTION

 Témoignage d’Albert, aidant sexuel, dans l’Aude. ce nom est un pseudo pour la discretion.  

J’offre, cinq  jours par mois, pour un moment de tendresse, de caresse à des personnes handicapées. A ce jour nous sommes officiellement 4 aidants aidants sexuels en France à avoir témoigné sur le net. Pour cette activité, nous prenons comme référence la loi du 11 février 2005.

 

 Je suis célibataire, un homme de 54 ans, j’ai fais l’amour avec un total de 4 femmes reconnues handicapées. Toutes, ont été demandeuses, ou, consentantes. Je ne regarde jamais leur apparence physique. Toutes ces femmes étaient : fortes, minces, grandes, petites. Je les ai toutes reçues à mon propre domicile. Et c’est là, justement, que je trouve cette force de partager un peu de mon bonheur avec des personnes handicapées, en souffrance. ».Je suis donc quelques jours par mois, assistant sexuel auprès de personnes handicapées en mal de tendresse, de caresses, d’humanité tout simplement.

En France, ce « travail » n’est pas officiellement reconnu, mais la loi du 11 février 2005, peut toutefois être prise en considération. Cette activité, ne peut être que impérativement bénévole j’exerce discrètement cette activité « presque militante » dont je suis fier. « En France nous sommes environ 4 personnes, à nous considérer comme aidant sexuel certifié en France, une formation à l’aide sexuelle en Suisse romande, où cette activité est tout à fait légale.

Alors que se tient aujourd’hui à Paris le premier colloque sur « Handicap et sexualité », et qu’un député UMP, Jean-François Chossy, travaille sur un projet de loi pour légaliser les assistants sexuels,  j’ai décidé d’aider des handicapées,  à réveiller une sexualité endormie, anesthésiée par des années de déni de leur corps.

 « Une femme de 35 ans m’a confié que, pendant des années, elle s’était comme désincarnée pour supporter ses soins. Et puis, avec moi, elle a eu envie de redécouvrir un corps qui ne soit pas juste source de souffrance, mais de plaisir.»

 « Je propose des rapports sexuels complets, mais je peux aussi, ne prodiguer que des caresses, manuelles, ou buccales, des cunnilingus, jusqu’a satisfaction de la demandeuse. Pour les hommes, je pratique la masturbation, et la fellation complète si hygiène respectée. J’offre des caresses pouvant aller jusqu’à l’orgasme et des corps-à-corps dans la nudité. » Femmes et d’hommes. « Je n’ai pas de limite supérieure d’âge, mais je n’accepte pas de moins de 20 ans, « Il y a des personnes qui ont juste envie d’avoir quelqu’un dans les bras. Ou de voir un corps dévêtu ». « L’autre jour, une femme m’a dit : J’ai 54 ans et je n’ai jamais été prise dans les bras d’une personne de l’autre sexe. J’aimerais connaître ça

L’intimité que j’offre est gratuite, mais « très enrichissante. Chaque rencontre est une aventure.

En France, il ’existe d’association mettant en contact handicapés et un assistant sexuel, à Limoux, dans l’Aude. Notre adresse Email : aidant-sexuel@hotmail.fr

 

 

 



12/01/2013
0 Poster un commentaire